Clôture du mois de la femme à Kinkole , Chantal Safou : « Nous devons lutter en intégrant les hommes »

La ministre du Genre, Enfant et Famille, Mme Chantal Safou invite la population à intégrer les hommes dans la lutte pour la promotion de la femme. Elle l’a déclaré au de la cérémonie de clôture des activités marquant le mois de la femme organisée à l’espace « La Montoise », dans la commune de Kinkole à Kinshasa, en présence des membres du cabinet du président de la République et du gouvernement, des représentants des agences du système des Nations Unies, des généraux et officiers supérieurs des FARDC et de la police, ainsi que du bourgmestre de la commune de Kinkole et autres.

Les femmes des différentes organisations internationales et nationales, de la société civile et institutions publiques ont pris part à cette activité.

Dans son adresse, la ministre du Genre a restitué les travaux menés à la 63ème Session des Nations Unies à New York, sur la condition de la femme. Pendant cette session, a-t-elle expliqué, les commissions des nations unies sur la condition de la femme ont évalué les 193 pays membres des nations unies sur les progrès réalisés et les écarts à combler dans la mise en œuvre de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing de 1995. Aussi, de son intervention en tant que ministre congolaise du Genre et présidente des ministres du Genre de l’Afrique. « Cette session a connu un franc succès », a-t-elle déclaré.

En outre, Mme Chantal Safou a parlé des activités organisées au mois dédié à la femme. Parmi ces activités, elle a cité la grande célébration du 08mars 2019 où les femmes de toutes catégories étaient à l’Académie des beaux arts pour commémorer la Journée Internationale des droits des femmes autour du thème « Penser de manière égale, construire intelligemment, innover pour le changement ». Lors de cette manifestation, on a noté la présence de la première dame Denise Nyakeru Tshisekedi qui a énuméré quelques défis que les femmes congolaises doivent relever. Elle a par la même occasion promis de s’impliquer dans lutter contre les violences faites à la femme en République Démocratique du Congo.

« La foire de l’Entreprenariat féminin ; la réhabilitation du pavillon des indigents à l’hôpital général de référence de Kinshasa ; la journée de réflexion à l’honneur des familles ; le baptême de l’ouvrage : un regard sur la parité… », sont entre autres, différentes activités menées également au mois de mars par le ministère du genre.

S’adressant à la jeunesse, la ministre du Genre a insisté sur le rôle que doit jouer la jeunesse qui est l’avenir de demain. « Nous devons lutter en intégrant les hommes (He for She). La jeunesse doit assurer la relève et cette relève doit se faire lorsque vous êtes bien préparer », a-t-elle souligné.

Elle a invité les femmes à visiter les photos des premières femmes universitaires, juristes, ministres… et écrire dans le livre d’or du ministère du Genre.

Cette cérémonie de clôture des activités du mois de la femme a été agrémentée par la musique de « Mpongo Love », interprété par sa fille Sandra Mpongo.

Génie Mulobo