Le CONAFED renforce les capacités de 120 OSC sur les droits civiques des femmes et des jeunes filles

Avec l’appui de DIAKONIA et de l’Ambassade du Royaume de Suède

Les femmes des OSC d’Inongo en atelier

De 2018 à 2021, le Comité National Femme et Développement (CONAFED) exécute un programme dénommé : « Projet de renforcement des capacités de la Société Civile pour la promotion des droits civiques et politiques des femmes et des jeunes filles leaders ».

Financé par l’ambassade de Suède avec l’appui technique de l’ONG DIAKONIA-RDC, ce projet d’une durée de 3 ans à savoir, du 1er juillet 2018 au 30 juin 2021 soit 36 mois, vise à contribuer aux efforts du Gouvernement dans sa politique de la promotion de l’équité de genre et de l’égalité des droits, des chances et des sexes dans toute la vie nationale, y compris la participation équitable de la femme et de l’homme dans la gestion des affaires publiques.


Rencontre équipe du Conafed/Refed et le maire de la ville de Kolwezi

L’objectif poursuivi est de contribuer à la construction d’un État démocratique en RDC où toutes les femmes, tous les hommes, toutes les filles et tous les garçons peuvent jouir de leurs libertés, exiger leurs droits et vivre dans la paix et la dignité.

Ce projet couvre 6 villes, à raison de 2 communes, dans 6 provinces retenues de la RDC. Il s’agit de la ville de Kinshasa, de Boma au Kongo Central, de Bandundu-Ville au Kwilu, d’Inongo au Maï-Ndombe, de Kananga au Kasaï Central et de Kolwezi au Lualaba.

L’équipe du CONAFED avec le Bourgmestre de BASOKO/Bandundu

Pour y parvenir, des ateliers de cartographie des Organisations de la Société Civile (OSC) réparties dans 12 communes desdites villes à raison de 10 OSC par commune dont 5 des femmes et 5 des jeunes, ont été organisés afin d’identifier celles qui sont opérationnelles, en vue de les structurer en Comités Locaux Genre et Développement (CLGD). Des équipes du Conafed ont été déployées dans ces différentes provinces pour palper du doigt la réalité sur terrain.

Rencontre équipe du Conafed/Refed et le maire de la ville de Kolwezi

Ceci, pour que d’ici fin 2021, les 120 OSC ciblées arrivent à marquer leur efficacité dans leurs interventions et positionnement comme actrices crédibles de développement durable en RDC.

Signalons qu’au total, 250 femmes leaders et 250 jeunes leaders dont 25 par OSC, sous la direction d’un point focal

par commune, qui travaille directement avec les 10 responsables des OSC qui forment 10 Comités Locaux Genre et Développement (CLGD) sélectionnées à travers les 6 provinces retenues dont 2 par province. Ces dernières travaillent dans la thématique genre, renforcent, conseillent et encadrent les femmes pour qu'elles s'engagent dans des partis politiques et mouvements des femmes, afin de revendiquer leur place dans les institutions publiques de prise des décisions.

Par ailleurs, les 120 OSC sélectionnées vont mener des actions de plaidoyer pour que 30% de femmes soient candidates alignées sur les listes pour les élections municipales et locales, afin qu’elles promeuvent les droits des femmes. Ces dernières vont également mettre en œuvre des programmes efficaces d'éducation civique sur l'égalité des sexes.

Selon Mme Jeanne NZUZI, Secrétaire Permanente du Conafed, il faut que la société civile s’élève avec un plan de lutte contre le chômage et tant d’autres thématiques. « Aussi, renforcer le partenariat avec les autorités des Entités Territoriales Décentralisées (ETD) en vue de mener des plaidoyers pour que cette communauté vive dans le respect de la dignité humaine », a-t-elle souligné.

De son côté, Rodin Muvuyu, Chargé des programmes au Conafed explique : « Nous allons renforcer les capacités des femmes et des jeunes en organisant des séances de sensibilisation, de plaidoyer et de coaching pour qu’ensemble, nous accompagnions les femmes des différentes structures sur les questions de gouvernance ».

Génie Mulobo