Sensibilisés sur les VBG et droits successoraux : 50 couples de Kisenso ont célébré leur mariage civil le 20 septembre dernier

Les 50 couples formés par le Comité National Femme et Développement (Conafed) avec l’appui de Actionaid International, ont célébré leur mariage devant l’officier de l’Etat civil vendredi 20 septembre 2019, à la maison communale de Kisenso. Cette cérémonie a été marquée par la présence du Vice-gouverneur de la ville Province de Kinshasa, Néron Mbungu, le bourgmestre de ladite commune ainsi que le staff du Conafed et de Actionaid.

« Les femmes subissent toute sorte de violence en cas de décès de leurs conjoints. Faire reconnaitre votre mariage à l’Etat civil est une initiative à encourager. Nous remercions le bourgmestre de Kisenso pour tout ce qu’il est entrain de faire dans cette commune  et nous félicitons le Comité National Femme et Développement (Conafed)  et Actionaid pour des activités de formation et de sensibilisation qui ont abouti à ce grand événement. Aujourd’hui, vous êtes garanties ». C’est ce qu’a déclaré le Vice-gouverneur de Kinshasa, dans son adresse à l’occasion de la célébration de ce mariage.

En tant que natif de cette commune, Néron Mbungu est convaincu que Kisenso ne sera plus comme avant. « Tous ceux qui se sont moqués de Kisenso seront surpris de voir le développement de cette partie de la capitale congolaise », a-t-il dit. Avant d’inviter les 50 couples, les responsables des Ongs et de la commune à une cérémonie qu’il va organiser prochainement à l’honneur de ces nouveaux mariés.

Selon Mme Jeanne Nzuzi, Secrétaire permanente du Conafed, le droit à l’héritage est l’une des questions qui a attiré l’attention de cette organisation de défense des droits des femmes. « Nous avons initié les activités de sensibilisation sur les droits successoraux, le mariage civil, les violences conjugales et autres ». Saluant la présence du vice-gouverneur de Kinshasa à cette activité, elle a invité les différents couples à sensibiliser les autres couples qui n’ont pas encore réalisé leur mariage civil, à le faire. « Vous êtes le couroi  de transmission pour faire passer le messages aux autres », a-t-elle souligné.

« Cet événement est la matérialisation de trois années de la mise en œuvre du projet  « Ville sûres », pour assurer la sécurité des femmes et jeunes filles dans la commune de Kisenso. Un projet de lutte contre les Violences faites à la Femme et à la Fille en milieux publics, exécuté par le Conafed avec l’appui de Actionaid International, pour la promotion, la protection et la défense des droits de la femme, dans ladite commune. Nous encourageons et invitons les couples de Kisenso à légaliser leur mariage pour bénéficier de leurs droits, a dit Solange Nyamulisa, Project Advisor à Actionaid.

Il sied de rappeler que ces 50 couples de la Commune de Kisenso ont été formés par le Comité National Femme et Développement (CONAFED) sur les Violences Basées sur le Genre, le mariage civil et les droits successoraux du 26 au 28 août 2019. Dans le cadre de ce projet, Conafed a formé 750 femmes, 500 jeunes garçons et filles leaders et 100 pairs éducateurs de Kisenso qui constituent aujourd'hui, un Cercle de Réflexion-Action et reconnaissent leurs droits. Après cette formation de 3 jours, les 50 couples ont été enregistrés au Service de l’Etat Civil pour aboutir à ce grand événement.

Génie Mulobo