Projet Villes sûres : De plaidoyers des femmes à des résultats palpables

« Villes sûres, villes sécurisées à Kisenso ». Tel est le thème de la conférence débat organisée par le Comité National Femme et Développement vendredi 11 octobre 2019, au CEPAS dans la commune de la Gombe, avec l’appui d’ActionAid/RDC.

Animée respectivement par Mmes Jeanne Nzuzi, Secrétaire Permanente du Conafed ; Yvonne Dembo Vice-présidente du Conseil d’Administration ; Solange Nyamulisa, Conseillère du Project à Actionaid ainsi que le bourgmestre de la commune de Kisenso, Jacques Bile, cette conférence a eu pour objectif, de faire connaitre le projet aux partenaires et autres bailleurs potentiels, ses résultats et son impact dans la communauté. Aussi, accélérer le plaidoyer et informer les parties prenantes de l’évolution du projet. Elle a connu la participation du vice-ministre des hydrocarbures, des bénéficiaires du projet, des leaders communautaires et différentes autorités.

Présentant le projet « Villes sûres », un projet exécuté par le Conafed depuis 2016, pour l’amélioration de l’accès des femmes et des filles aux services sociaux de base afin que les violences sexuelles soient éradiquées dans cette commune, la Secrétaire Permanente du Conafed, Mme Jeanne Nzuzi a indiqué que parmi les résultats de ce projet, les femmes ont arraché un projet de construction des routes financé par la Banque Arabe avec la facilitation du gouvernorat de la ville province de Kinshasa.  Cela grâce aux plaidoyers menés auprès des autorités. Les activités sont déjà lancées. Une route qui part de home 30 au campus universitaire jusqu’à Kisenso. La banque mondiale s’investit également pendant 10 ans dans la construction d’autres routes, des caniveaux et dans la lutte antiérosive. 750 femmes et 500 jeunes et les pairs éducateurs ont été formés. Ces derniers ont sensibilisé la communauté sur les droits humains et violences basées sur le genre. Ces séances de formation ont amené quelques couples à régulariser leur mariage devant l’officier de l’état civil afin de bénéficier de leurs droits.

Il sied de signaler que le projet « Villes sûres » est à sa dernière année à Kisenso.

Génie Mulobo