Le CONAFED lance un projet multisectoriel d’accompagnement des survivantes des violences sexuelles à Maluku

Le Comité national femme et développement (CONAFED) lance officiellement le projet de mise en place d’une dynamique communautaire et multisectorielle dans la lutte contre les Violences sexuelles basées sur le genre (VSBG) dans les zones de santé de Maluku I et II.

La cérémonie du lancement a eu lieu le mardi 22 octobre 2019, au centre de santé et maternité de Mbankana, dans la commune de Maluku. Avec l’appui de Medicus Mundi, une ong espagnole, ce projet basé sur l’approche genre et droits humains est une réponse aux cas de violences sexuelles.

La Ministre d’Etat, Ministre du Genre, Famille et Enfant, Béatrice Lomeya qui a lancé ce projet indique que l’engagement pour la lutte contre les VSBG est un combat légitime. « Vous avez l’appui total du gouvernement. Nous serons à vos côtés pour vous accompagner dans cette lutte », a-t-elle souligné.

«Ce projet va appuyer les victimes des violences sexuelles par la prise en charge médicale, psychologique, juridique et économique pour une réinsertion socio-économique des plus vulnérables dans la société », a déclaré la secrétaire permanente du CONAFED, Jeanne Nzuzi Nsamba, dans son mot de circonstance. Elle a fait savoir que la commune de Maluku est une zone urbano-rurale où les femmes agricultrices sont victimes de toute sorte de violences dans leurs différents milieux.

C’est pourquoi le projet a porté son choix sur cette commune. « Nous allons travailler avec la synergie de lutte contre les violences sexuelles qui aura en son sein tous les intervenants de lutte contre les violences sexuelles et ceux qui viennent en réponse aux victimes. Il s’agit entre autres des médecins chefs des zones de santé, médecin directeur, accompagnateurs ssychologues sociaux, responsables des institutions judiciaires et relais communautaires. Ensemble, cette synergie va analyser les cas de violences et donner des réponses à ce problème » a-t-elle enchainé.

A son tour, la coordonnatrice-pays de Medicus Mundi, Chantal Mangbau, estime que cette approche multisectorielle est une réponse contre les VSBG. « Medicus Mundi a mobilisé deux bailleurs des fonds espagnols pour ce projet exécuté par le Conafed. Nous allons accompagner le Conafed dans l’exécution de ce projet », a-t-elle rassuré.

Des mégaphones et ordinateurs ont été remis au médecin Chef de Zone de Santé Malaku II pour sensibiliser la population, collecter et analyser les données relatives aux cas des violences sexuelles.

Génie Mulobo