Suivi des activités de lutte contre la covid-19 à Kinshasa : Les bénéficiaires satisfaites de l’appui du Conafed

0
Site Centre de santé Sara/Mombele

Après la remise symbolique des kits aux familles vulnérables de la Commune de Maluku, celles de Kintambo, Ngaliema, Lemba, Limeté et Bumbu ont également bénéficié de cet appui du Comité National Femme et Développement (CONAFED), dans le cadre du projet de lutte contre la Covid-19 dans la ville province de Kinshasa. Un projet financé par l'ambassade du royaume de Suède en RDC et appuyé par l'Ong DIAKONIA.

Lancées par le Comité National Femme et Développement (CONAFED) le mercredi 10 juin dans la Commune de Maluku, ces activités sont exécutées dans 07 Zones de Santé concernées de 6 Communes de la ville de Kinshasa. Il s’agit de communes de Maluku, Lemba, Limeté, Bumbu, Kintambo et Ngaliema. La cérémonie du lancement a eu lieu à la maison communale de Maluku. Les objectifs poursuivis sont entre autres, de sensibiliser la communauté de la ville de Kinshasa et spécifiquement de ces 6 Communes sur l’existence de la pandémie. Il s’agit aussi de solliciter leur engagement dans cette lutte. Le Conafed veut également prévenir et lutter contre les violences sexuelles basées sur le genre relatives à cette période de confinement.

Pendant deux mois, à savoir de Juin à août 2020, les équipes de sensibilisateurs sont sur terrain pour sensibiliser la population de ces différentes communes sur l’existence de la pandémie et le respect des mesures barrières. Des kits et vivres sont distribués à quelques familles vulnérables dont les responsables sont des femmes âgées, incapables de travailler pour la survie de leurs familles et ayant la charge des enfants orphelins ou abandonnés.

Aux quartiers Mombele et Kingabwa, dans la Commune de Limeté, aux sites des Centres Hospitaliers Liboke; Sara et Saint Kizito, les bénéficiaires du projet ont été satisfaites de ce geste posé par le Conafed en cette période de la Covid-19 où la préoccupation première dans la plupart de familles kinoises pendant cette crise sanitaire est l’accès à la nourriture. Celles pratiquant les jardins parcellaires ont reçu des houes, bêches et semences en plus des vivres et kits de lavage des mains.

Le même constat est fait dans les Communes de Lemba, aux sites des centres Kimbanguiste, Lisanga Saint Bénoit, Centre de Santé de l’Intendance et du Triangle-Unikin, de Bumbu aux sites de Pont Luyeye et Révolution Dalle. A Kintambo, à Hôpital Général et au site de Camp Luka et dans la Commune de Ngaliema sur les sites de DGC-Barré et de Station-Service Pompage.

Génie Mulobo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *