DECLARATION DU CONAFED A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA SECURITE DES PATIENTS

Le monde entier célèbre ce 17 septembre 2020, la Journée Mondiale de la Sécurité des patients. Le thème choisi cette année est : « Sécurité des agents de santé : une priorité pour la sécurité des patients ».

Nul n’ignore que la pandémie à COVID-19 a mis en évidence les énormes défis auxquels sont actuellement confrontés les agents de santé dans le monde en général et en République Démocratique du Congo en particulier, notamment les infections associées aux soins de santé, la violence, la stigmatisation, les troubles psychologiques et émotionnels, la maladie ou de décès. En plus, le fait de travailler dans des environnements stressants n’a pas facilité le vécu quotidien de ces agents de santé moins encore celui des patients.

A cette occasion, le Comité National Femme et Développement (CONAFED) joint sa voix à celle de toutes les infirmières et patientes, victimes des actes de viol au Centre de santé Révolution, dans la commune de Kisenso dans la nuit du jeudi à vendredi 11 septembre 2020, où plus de 50 individus identifiés comme des « kuluna » ont attaqué ce Centre de santé et Maternité munis d’armes blanches .

Le CONAFED dénonce et condamne avec la dernière énergie tous ces actes qui touchent à la dignité de la femme et exige que les auteurs soient condamnés conformément à la loi en vigueur. Pourtant, cette journée vise à défendre cette cause partout dans le monde, à sécuriser les infrastructures sanitaires et promouvoir des mesures de portée mondiale pour améliorer la sécurité des patients et réduire les préjudices qui leur sont causés.

Fait à Kinshasa, le 17 septembre 2020